Guerre au Yémen : le fiasco saoudien et Emirati !

 L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, qui bombardent le Yémen depuis trois ans le peuple yéménite pour « sois dix ans » aider le gouvernement de transition au Yémen à rester définitivement au pouvoir  et à vaincre les résistants du nord, se retrouvent aujourd’hui piégés.

Leurs alliés sur le terrain viennent en effet de se retourner les uns contre les autres.

Pour Ryad et sa coalition de pays majoritairement sunnites (Djibouti, Maroc, Egypte, Soudan, Sénégal, Turquie, Jordanie, Bahrein, Etat Unis, Koweit, Mauritanie, Somalie), une victoire au Yémen contre les résistants du nord qui se sont emparés de la capitale, Sanaa, est vitale.

Or, cette mission a du plomb dans l’aile depuis le week-end dernier, quand des combattants soutenus par les Emirats, qui luttaient jusqu’ici pour la coalition menée par le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman (MBS) et pour rétablir le faux gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi, se sont retournés contre les forces gouvernementales yéménites.

Ces nouveaux séparatistes, qui disent vouloir rétablir le Yémen du Sud, Etat communiste ayant existé pendant la Guerre froide jusqu’en 1990, ont pris le contrôle d’Aden, dans le Sud.

La grande ville portuaire servait jusqu’à présent de capitale au gouvernement yéménite, depuis la prise de Sanaa en septembre 2014.

Source



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

%d blogueurs aiment cette page :