Détails

2011, Londres s’enflamme après la mort de Mark Duggan. 14 jeunes d’un quartier voisin, choqués par le traitement médiatique des événements, décident d’aller sur le terrain caméra au poing. StreetPress vous propose de visionner le docu. LE CONTEXTE Le 4 août 2011, Mark Duggan, 29 ans, père de famille, est tué par un policier à Tottenham, un quartier de Londres. Sa mort provoque une marche de protestation, suivie de quatre nuits d’émeutes et de pillages qui se sont rapidement étendus dans tout le pays. Bilan : cinq morts, des millions de livres de dégâts… et une image de la police sérieusement entachée, notamment chez les jeunes. Critiquée pour sa mauvaise gestion des émeutes, elle a encore perdu des points lorsque les policiers responsables du meurtre ont assuré qu’ils n’avaient fait que riposter face à Mark Duggan – ce qui a été récemment invalidé. THE PROJECT Sans argent mais avec une caméra, un groupe de 14 jeunes décide d’enquêter sur la mort de Duggan et sur les pillages qui ont suivi. Depuis, Riot From Wrong, le docu tourné et monté par le collectif Fully Focused, a gagné pas mal de prix et pas mal d’estime. Il y a deux semaines, il continuait son petit tour du monde et a fait une halte à Skopje. A cette occasion, StreetPress a vu le film et a rencontré Teddy, co-fondateur de Fully Focused, gros biscotos et collier en bois autour du cou : « On était en colère ! Dans la presse, Mark Duggan était déshumanisé, présenté comme un gangster. Bref, toute la couverture médiatique de l’événement était biaisée. On vient d’un quartier tout proche du sien et à l’époque tout le monde ne parlait que de ça. Quatre jours après le début des émeutes, on s’est dit qu’on devait aller voir par nous-mêmes ». WHO ? Derrière Fully Focused gravitent pas mal de jeunes, pas vraiment destinés à faire du journalisme –tous ont moins de 25 ans à part Teddy, le cofondateur. « C’est ce qui fait notre force, on est jeunes et on s’attaque à des problèmes qu’on comprend. Du journalisme en immersion, par des gens qui sont déjà immergés… », continue le jeune homme, posé à la réception de son hôtel, juste avant une petite virée dans la nuit macédonienne. « Le Premier ministre a parlé de “criminalité pure et simple” pour qualifier les émeutes. Mais rien dans la vie n’est pur et simple ». Et le docu le montre bien. Sans prendre partie, et seulement en filmant les Londoniens – la famille de Duggan comme des quidams – Fully Focused pousse à la réflexion. « Il y a un décalage entre les grands médias et la réalité du terrain », renchérit Fidel, qui fait partie de la team. « On est juste allé sur le terrain, sans partir avec une idée reçue qu’on aurait simplement voulu confirmer. D’ailleurs après ce docu, je me suis dit que je voulais faire du journalisme, apprendre le métier dans une école. Mais en fait, pas question : si je suis là aujourd’hui, c’est justement parce que des gens ont fait des écoles de journalisme ». SOURCE