Détails

Bonne nouvelle pour les gourmets ?

rherherherherh

(-i(-i-i

Dans le cadre du projet de loi sur la consommation, les députés ont voté  en seconde lecture, dans la nuit de mercredi 11 à jeudi 12 décembre, la création d’un label « fait maison » pour les restaurateurs. Le texte prévoit, notamment, la mise en place d’une mention « fait maison » dans les restaurants. Objectif de la mesure : permettre aux clients de différencier les plats préparés directement en cuisine, des mets préalablement confectionnés en usine (loi Hamon). 

Ce texte instaure par ailleurs la création d’indications géographiques pour les produits manufacturés.

Une revendication des restaurateurs

Mais les modalités d’application de cette mesure demeurent vagues. Ce label sera-t-il obligatoire ou facultatif ? Comment s’effectueront les contrôles et quelles seront les sanctions en cas d’infractions ? Pour être pertinent, le label « fait maison » « devra être appliqué de manière stricte », a réagi sur RTL le chef Yves Camdeborde. Selon un récent sondage Ifop pour le site L’Hôtellerie-restauration, cité par Le Figaro.fr,  62% des professionnels affirment que l’impact de cette mesure sera positif pour eux. Il s’agit en fait d’une revendication ancienne des restaurateurs, indiquait France 3 en juin.

Ce label semble par ailleurs répondre à une attente d’une partie des Français : 72 % d’entre eux assurent avoir eu souvent ou parfois le sentiment de manger des plats surgelés dans un restaurant traditionnel. Ainsi, selon le même sondage, 95% affirment qu’un label les incitera à aller dans un restaurant plutôt qu’un autre.

AUTRE VIDEO A VOIR => LA BATAILLE DU FAIT MAISON

2013-12-16_042047


Yves Camdeborde : « Le label ‘fait maison’ devra… par rtl-fr