Détails

L’actuel ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’occupait en 1999 de la communication du Premier ministre Lionel Jospin. Suite à une interview jugée trop dure lors du JT de 20h du 13 septembre 1999, le présentateur Claude Sérillon fut mis sous pression jusqu’à son éviction.

 

Manuel Valls dira à Pierre-Henri Arnstam, directeur de l’information de France 2 :

« C’est scandaleux ce qui s’est passé hier à l’antenne ! Il a posé de mauvaises questions. »

Le téléphone sonnera à tous les étages de la maison, et notamment ceux de Michèle Cotta, directrice générale de France 2, et de Marc Tessier, président de France Télévisions. Les dirigeants de la chaîne lâcheront alors à Pierre-Henri Arnstam, puis vint le tour de Claude Sérillon à la veille du rendez-vous présidentiel.

Sources : Youtube / Le Journal du Siècle